Le Temple des Pythons

Le Temple des Pythons

Le temple des pythons est l'un des rares temples Vodoun ouvert au public. Sa proximité avec la basilique de Ouidah en fait un symbole fort de cohabitation pacifique entre les religions. En effet l'emplacement de la Basilique, ancienne forêt sacrée pour les pythons, avait été offert à l'église catholique par les adeptes du Vodoun.

Le temple des pythons ouidah

Le temple des pythons est un lieu de culte où le python en reptile sacré, est vénéré. Il en abrite un nombre important. Le python est encore appelé HOUEDA DANGBE (serpent du Houéda) en langue Mina.

Le temple des pythons dans la culture Vodoun 

Même s'il n'hésite pas à ouvrir ses portes au public, le temple des pythons est avant tout, un couvent Vodoun (un lieu sacré où se pratique le culte du Vodoun). L'aménagement et les éléments constitutifs du temple sont destinés à rendre un culte à ses différentes divinités. Dans le temple on peut retrouver:

  • Un Iroko, arbre vieux de 600 ans, il est le lieu de certains sacrifices et de formulation de vœux.
  • Une case de rituels pour les sacrifices aux pythons. Son accès est interdit aux non-initiés.
  • Une jarre de purification encore appelée Zingbin. Vieille de 200 ans, elle est installée dans la cour. Elle est ouverte tous les 07 ans lors d’un rituel de purification. 41 filles vierges ou ménopausées la remplissent et les adeptes y ajoutent des espèces végétales. Celles-ci sont sacrées au cours d’une grande cérémonie. Cette eau sert à purifier toute la ville et les habitations qui s'y trouvent.
  • Un magasin de stockage pour conserver tous les outils en fer utilisés lors des rituels du temple.
  • Un autel à Ogoun, la divinité du fer et de tous ceux qui travaillent ce métal.
  • Le cimetière des pythons où ils sont enterrés après leur mort.
Iroko sacré du temple des pythons

Une expérience mystique, typique de Ouidah. 

Le python célébré dans le temple est le python royal, inoffensif, il ne mord pas et ne possède pas de venin. Sur la tête des pythons, on distingue des signes semblables aux scarifications que portent leurs adeptes au visage. Le Python mâle encore appelé Dagbo Kpohoun est plus court de taille que la femelle Dagbé Drè. A chaque décès de pythons, des rituels s’imposent avant l’inhumation. 

A l'entrée du temple, la statue d'une femme est visible. C'est elle qui d'après l'histoire aurait ramené les pythons de l'ancienne zone Xwéda, (située sur la route de Grand-Popo) à Ouidah. Elle était naturellement une adepte du python. 

Lors de la visite du temple, en guise de souvenir, vous pourrez prendre des photos avec un python autour de votre cou. Cette expérience aussi amusante qu'enrichissante est un must-do et ne coûte qu'environ 2500 fcfa, (soit 4€).

Après le temple des pythons, faites donc un tour à la porte du non-retour en empruntant la célèbre route de l'esclave

Case et jarre de purification du temple - Zingbin
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile