Economie

Economie

Le Bénin depuis 2016 souhaite se révéler au monde et pour ce faire a entreprit des réformes structurelles de son économie. En 2018, l'économie béninoise affiche un PIB de 10,5 milliards de dollars pour un taux de croissance de 6,5%.

Sur le plan sous régional, le Bénin fait partie de la Zone Franc CFA et représente environ 10% du PIB de l'UEMOA. Il compte environ 11,5 millions d'habitants et son économie s'appuie fortement sur celle du Nigéria voisin à hauteur de 20% du fait de la réexportation de produits destinés au marché nigérian. 


Actualité économique récente

La feuille de route du gouvernement, le PAG (Programme d'Actions du gouvernement), prévoit 45 projets phares pour moderniser le Bénin et le mettre sur la voie du développement. Pour ce faire, le Tourisme a été placé au coeur de cette politique de développement. A cet effet, des investissements massifs ont été injectés et le pays se transforme tout doucement. 

L’activité économique s’est accélérée, soit 6,7 % en 2018, contre 5,8 % en 2017 (source: banque mondiale). Cette accélération se traduit par une dynamisation de l'activité du port de Cotonou. La production de coton s'est accrue avec une amélioration de sa qualité. Les filières d’exportation se sont diversifiées (ananas, anacarde...)

La stabilité du régime démocratique du Bénin favorise le développement des affaires. De plus, la Chambre de Commerce et de l'industrie régule les affaires internes commerciales. Des réformes sont en cours tant au niveau national que régional pour améliorer le cadre macro-économique et accélérer la croissance. 

Pour améliorer le cadre des affaires au Bénin, des dispositions ont été prises par le gouvernement pour faciliter la vie aux investisseurs. Un cadre juridique favorisant le partenariat public et privé a été adopté. Les dispositions du Code de Travail sont plus flexibles pour encourager la création d'emplois. La réforme du code foncier permet un accès aisé au foncier industriel et rural. Les réglementations régissant la création, les opérations et la fermeture des entreprises ont été amélioré. 

Le gouvernement envisage de moderniser les installations touristiques existantes. Le but est  de faire du Bénin une destination touristique africaine très attrayante. L’Agence Nationale de promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme (ANPT) s'engage à travers différentes actions à faire du Bénin une des destinations touristiques phares de l'Afrique de l’Ouest.

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) jouant un rôle déterminant dans le secteur du tourisme, beaucoup d'efforts sont déployés dans le but de développer l'économie numérique. L'incubation de start-up numériques rend le secteur dynamique à Cotonou. Le but est de faire du Bénin une plate-forme de services numériques d'ici 2021. 


Les 3 piliers de l'économie Béninoise

L'agriculture

Les chiffres démontrent que le secteur primaire contribue à l'économie béninoise à hauteur de 23%. Les produits les plus exportés sont ceux issus de l'agriculture comme le coton, la noix de cajou et l'ananas. L'agriculture représente 37,1% du PIB et emploie 70% de la population. En 2019, Le Bénin a été le premier producteur de Coton en Afrique devant le Mali. Le pays produit également des noix de cajou (5e producteur mondial en 2015), de l'arachide, de l'ananas, du manioc, du maïs, et de l'igname, du riz du haricot, du cacao.

Le commerce

Le gouvernement béninois reconnaît et apprécie la qualité des unités de production au Bénin. Beaucoup d'emplois sont créés par les entreprises qui commercialisent des biens ou des services.  Soucieuse du bon déroulement des affaires commerciales, la Chambre du Commerce et de l'industrie du Bénin (CCIB) a été créé en 1908. Son rôle est "d’assurer la représentation, la protection et la promotion des intérêts communs des opérateurs économiques de la République du Bénin dans les domaines du Commerce, de l’Industrie et des prestations de Services". Sa compétence couvre l'étendue du territoire national. 

Le tourisme

Le tourisme constitue la deuxième source nationale de rentrée de devises, et le troisième créateur d'emplois après l'agriculture et le commerce. En 2017, le tourisme générait 2,6% du PIB et fournissait 5,6% de la totalité des emplois béninois. Ce chiffre a augmenté et ne cesse de croître du fait de l’ambition du nouveau Gouvernement qui est de faire du tourisme une filière de développement économique, créatrice de richesses et d’emplois ainsi qu'un outil du rayonnement du Bénin, à l’international. 

En savoir plus sur l'économie du Bénin ou sa politique de développement.